Changement climatique: la plus grave violation des droits humains de l’histoire?

Changement climatique: la plus grave violation des droits humains de l’histoire?
Amnesty appelle les gouvernements à  faire tout leur possible pour contribuer à empêcher la hausse des températures d’atteindre 1,5 °C. Réduire leurs émissions de gaz à effet de serre à zéro à l’horizon 2050 au plus tard. Les pays riches doivent atteindre cet objectif plus rapidement. D’ici à 2030, les émissions mondiales doivent avoir été réduites de moitié par rapport à leur niveau de 2010.
Cesser d’utiliser des carburants fossiles (charbon, pétrole, gaz) dans les meilleurs délais.
Veiller à ce que les actions climatiques soient menées de manière à ne pas bafouer les droits humains et à réduire plutôt qu’accroître les inégalités.
S’assurer que chacun·e, en particulier les personnes affectées par le changement climatique ou la transition vers une économie sans combustibles fossiles, bénéficie d’informations complètes sur les événements et puisse participer aux décisions concernant son avenir.
Travailler en coopération afin de partager la charge du changement climatique : les pays riches doivent aider les autres.
administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *