Déguerpissement – La filière porcine de Guédiawaye agressée

Déguerpissement – La filière porcine de Guédiawaye agressée

Le jeudi 10 et Vendredi 11 décembre 2020 la Filière Porcine du Sénégal a subi une agression et une humiliation de la part des Agents des Eaux et Forêts de la Direction de l’Environnement mandatés par le Préfet de Guédiawaye. Les Eleveurs de Porcs installés dans la réserve naturelle de Guédiawaye depuis plus de 30 ans, composés de 63 Acteurs de développement femmes et jeunes, ayant en charge plus de 700 personnes dans leur famille avec un Cheptel de 1093 porcs estimés à 109 300 000 F CFA, ont vu leurs porcheries construites, à coup de millions, détruites sous leurs yeux et leurs porcs Blessés, Tués et Ensevelis dans les décombres. Un acte indigne dans un Etat de droit.

st-ce un COMPLOT ourdi pour détruire la Filière Porcine du Sénégal ou Est-ce un PLAN pour tuer l’Entreprenariat des Femmes et Jeunes au Sénégal ?
Pour leur gouverne, la Filière Porcine est membre à part entière de l’Elevage au Sénégal tel que son Excellence le Président Macky SALL l’a annoncé dans les journées nationales de l’Elevage et défini dans sa politique de développement de l’Elevage au Sénégal.
Il est temps que le nouveau Ministre de l’Elevage M. Aly Saleh DIOP prenne au plus vite en charge ce dossier et reçoive les Acteurs de la filière porcine afin de régler définitivement ce problème avant que les autres pôles de production de porcs ne soient agressés à nouveau.
La région de Dakar regroupe 1200 Acteurs avec un chiffre d’affaire de 3,5 Milliards l’année et est composée de 10 pôles de production de porc : le Marché Bignona Grand Yoff, le Daral Pikine/Yarakh, Guédiawaye, Diamaguene, Yeumbeul, Malika, Keur Massar, Tivaouane, Rufisque et Sébikotane.
Il est temps que son Excellence le Président Macky SALL garantisse les droits des Eleveurs de porcs au Sénégal, renouvelle son appui aux Acteurs de la Filière Porcine du Sénégal.
Cette filière regroupe 3176 Acteurs de développement dont 2023 Femmes et 1144 Hommes. Elle est l’une des plus importantes Organisations de l’Elevage au Sénégal.
La Ministre de la Femme Mme Salimata Diop DIENG, le Ministre de la Jeunesse Mme Néné Fatoumata TALL, Mme Aminata Mbengue NDIAYE Président du HCCT et toutes les Organisations d’aide au Développement doivent venir en aide à ces Femmes et Jeunes de la filière porcine dépouillés de leurs biens qui risque de perdre espoir en ce pays.
Les Organisations Internationales de Protection des Animaux, le Médiateur de la République, les Députés de l’Assemblée Nationale, la Société Civile, les Représentations Diplomatiques au Sénégal, les Organisations des Droits de l’Homme, les OP Organisations Professionnelles de l’Elevage et toutes les MDE Maisons de l’Elevage doivent dire NON à l’arbitraire.
administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *