[Enquête] Exploitation du zircon de Diogo : Dans la misère des populations déplacées

[Enquête] Exploitation du zircon de Diogo : Dans la misère des populations déplacées
Le Sénégal, troisième mine de zircon au monde. Les populations des zones d’exploitation tirent-elles profit de la présence de cette ressource de leur terroir?
 
Pour répondre à la question, Seneweb s’est rendu à Fott, un village situé à Diogo dans le département de Tivaouane, zone où a été découvert du zircon. 
 
Son exploitation par la société d’extraction minière Grande Côte Opération (GCO) ne fait pas que des heureux. En effet, si l’entreprise française se frotte les mains avec des milliers de tonnes de ce minéral précieux, les populations, déplacées, et qui dénoncent les accords entre l’Etat et cette entreprise, ploient sous la misère. 
 
Entre 2011 et 2013, durant la phase de construction de l’usine, de nombreux habitants ont été déplacés: tout un village déguerpi, des familles séparées des cimetières profanés, des illusions perdues au profit de la société française Eramet. 
 
Six ans après le début de l’exploitation minière, le désespoir et la désolation minent le quotidien de certains habitants déguerpis et relogés dans des maisons exiguës pour des familles nombreuses. Dorénavant, ils sont “confinés” à l’intérieur d’un bas-fond que leurs ancêtres avaient rejeté comme zone d’habitation. Et ce, dans l’extrême pauvreté.
 
Le dimanche 30 octobre 2016, l’Assemblée nationale du Sénégal a adopté une nouvelle loi sur le Code minier, le Président de la République l’a d’ailleurs promulguée, mais elle tarde à prendre effet, d’après nos informations. 
 
Déjà à Niafrang, en Casamance, dans le département de Bignona, l’exploitation du zircon oppose les populations. D’après nos investigations, Lompoul sera la prochaine zone d’exploitation du zircon par ladite société. Cette deuxième phase du projet qui devrait débuter en 2023, suscite déjà l’inquiétude et hante la population. Enquête exclusive !

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *