Environnement – Le désherbage à l’eau chaude – Un concept écologique qui prospère

Environnement – Le désherbage à l’eau chaude – Un concept écologique qui prospère

Désherber à l’eau chaude : c’est le concept écologique de la société rennaise Oeliatec, championne européenne du secteur. Après avoir séduit les collectivités locales, elle se lance à la conquête des agriculteurs. Il remplace le pesticide par de l’eau, crée 30 emplois et fait 4 millions de chiffre d’affaires. 

« On n’a pas inventé l’eau chaude », plaisante Jean-Pierre Barre, derrière le bureau de son atelier de Saint-Jacques-de-la-Lande (35), près de Rennes. « Nous avons industrialisé une méthode de nos grands-parents en y ajoutant de la technologie ».

L’idée est aussi simple qu’elle est redoutable pour les mauvaises herbes : stocker l’eau de pluie dans un petit véhicule, la chauffer à 120° C et la pulvériser ensuite. Choc thermique fatal.

 

Aujourd’hui, les collectivités locales, qui devront dire adieu aux produits phytosanitaires dès le 1er  janvier 2018, s’arrachent son invention. « Nous ne pouvons pas répondre à toute la demande », s’amuse-t-il. Insolente réussite. La société se dit numéro 1 de son secteur en Europe avec une croissance à trois chiffres et six brevets déposés par an.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *