EROSION COTIÉRE: UNE SOUFFRANCE GRANDISSANTE DANS LES ÎLES DU SALOUM

EROSION COTIÉRE: UNE SOUFFRANCE GRANDISSANTE DANS LES ÎLES DU SALOUM
Au Sénégal, l’érosion côtière pille encore nos côtes malgré les politiques pour un meilleur maintien de l’environnement. Il y a quelques années, la Banque Mondiale, dans un rapport, sonnait l’alerte sur les conséquences de l’érosion côtière au Sénégal et dans trois autres pays de la sous-région. Cette érosion côtière affecte 65% du littoral, avec 4 mètres de plage perdus chaque année. Dans les îles du Saloum en grande partie, l’avancée de la mer devient un phénomène grandissant du fait de sa force. En effet, d’après les différentes analyses sur les impacts de l’érosion côtière, certaines zones pourraient disparaître sur la carte si une solution durable n’est trouvée face à ce puissant problème. Ce qui interpelle encore en effet les habitants des différentes îles du Sénégal. En réalité, les riverains vivant dans les îles surtout celles du Saloum, malgré leur capacité de résistance, sont parfois impuissants face à cette avancée progressive de la mer. L’érosion côtière, vue de large, perturbe toutes les activités dans les îles du Saloum où les activités principales tournent autour du tourisme, de la pêche, de l’agriculture et risque d’affecter les autres domaines qui promeuvent le développement dans les îles du Saloum…
Et pourtant, les populations de ces différentes localités ont longtemps crié de vives voix et continuent de sonner l’alerte face à cette érosion côtière, mais toujours les autorités municipales restent muette. À cela s’ajoute le silence des autorités étatiques. Il est d’ores et déjà urgent de cogiter sur les solutions que nous pouvons à l’unanimité proposer pour répondre aux questions liées à l’érosion côtière dans les îles du Saloum. L’érosion côtière devient au fil des années une question très préoccupante dans les îles du Saloum.
L’état dans sa politique environnementale, doit s’intéresser davantage sur ce phénomène qui devient une plaie qui s’enfonce…Cette belle partie du Sénégal, doit continuer à exister pour servir le monde entier comme elle l’a toujours fait. Les populations des îles du Saloum doivent davantage continuer à lutter pour trouver des solutions temporaires comme cela se fait d’habitude.
Quoi que les études ou analyses puissent promettre sur la disparition ou pas de nos îles, nous nous devons de rester sereins et très motivés pour faire encore face à ce phénomène insistant. Nos villages méritent d’être sauvegardés…. Courage!
Source : Les chroniques de Assane Sarr
administrator

Related Articles

1 Comment

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Assane SARR , 6 septembre 2020 @ 21 h 41 min

    Merci beaucoup à SENENVIRONNEMENT.COM pour le rôle important qu’il est en train de jouer dans la préservation de cet environnement. Merci pour les cris de cœur, les alertes, les décryptages. Nos îles sont touchées et si des solutions ne sont pas trouvées d’ici peu, la situation risque de s’aggraver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *