Kenya – Des girafes électrocutées à cause de…

Trois girafes sont décédées après avoir été électrocutées par des lignes électriques trop basses dans la réserve naturelle de Soysambu Conservancy située dans le sud-ouest du Kenya, durant le week-end du 20 février. Des images des animaux, diffusées en ligne, ont suscité l’indignation des Kenyans, qui exigent une révision de l’infrastructure électrique au sein de la réserve. Le 22 février, les lignes électriques ont été ajustées, afin de prévenir de similaires accidents mortels.

Le 19 février, deux girafes de Rothschild ont été électrocutées et une troisième a été retrouvée morte deux jours plus tard.

La girafe de Rothschild est une sous-espèce rare de girafe habitant principalement des zones protégées en Ouganda et au Kenya. Depuis 2018, la réserve de Soysambu Conservancy abrite 124 girafes, dont une majorité appartenant à la sous-espèce de Rothschild. Selon le Département de la faune, la moitié de la population mondiale des girafes de Rothschild, soit 609 animaux, vit au Kenya.

Bien que la population de cette sous-espèce augmente sensiblement depuis qu’elle a été déclarée espèce protégée en 2010, elle demeure vulnérable à cause du braconnage et de la destruction de son habitat.

Six girafes tuées en dix ans 

Ce n’est pas le première fois que des girafes sont tuées par une ligne électrique dans la réserve, selon le site de Soysambu Conservancy. Un animal a été électrocuté dans un incident similaire en août 2018. C’est la sixième girafe tuée par des lignes électriques en dix ans dans la réserve de Soysambu.

D’autres animaux font aussi les frais de ces mêmes lignes électriques, dont des espèces d’oiseaux, affirme Jackson K.Kinyanjui.

 

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *