Le Maroc confronté à une vague de chaleur avoisinant les 51 degrés

Le Maroc confronté à une vague de chaleur avoisinant les 51 degrés

Le Maroc est confronté, depuis samedi 10 juillet, à une chaleur suffocante qui devrait culminer, ce dimanche 11 juillet, avec des températures records qui vont frôler les 51 degrés. Il s’agit d’un record absolu, selon les services météorologiques du pays.

À Fès, épicentre de ce pic de chaleur, les habitants parlent d’une chaleur étouffante qui s’est abattue sur leur ville depuis samedi. Elle est insupportable surtout pour les plus pauvres, qui n’ont pas de climatiseurs ou qui sont obligés d’aller travailler à l’extérieur.

« Ce matin il fait très très chaud, c’est la première fois depuis longtemps que la température atteint 47°C. Pour les enfants, les animaux, les vieux, c’est catastrophique. Pour les riches, pas de problèmes, ils ont des climatiseurs et restent à la maison, mais les pauvres doivent aller chercher la nourriture. Par exemple mon père a 60 ans et travaille dans un champ à l’extérieur. C’est très dur pour lui car même les oiseaux se cachent à l’extérieur », explique Mohamed, un réceptionniste dans un hôtel de Fès.

Pour le chef du Centre national de recherche météorologique du Maroc, Hassan Haddouch, ce phénomène est d’abord la conséquence au réchauffement climatique qui touche notre planète, depuis des années, et qui est dû notamment à l’activité humaine.

« On a effectivement constaté une hausse massive de température, depuis hier [samedi 10 juillet] et pour aujourd’hui, il est prévu la même chose. On a battu des records de température dans pas mal de villes. C’est dû à l’activité humaine qui dégage les gaz à effet de serre que l’on a un blocage au niveau de l’atmosphère. Donc, cette activité humaine qui dégage les gaz à effet de serre a déréglé cet équilibre qui se trouve au niveau de l’atmosphère et donc, au lieu d’avoir habituellement, au niveau du Maroc, des phénomènes atmosphériques qui viennent de l’Ouest, nous avons des remontées qui viennent de l’Est. Par conséquent, cette fois-ci c’est de l’air chaud qui remonte du Sahara et qui cause les augmentations de température très importantes. Nous espérons que les températures, au niveau du Maroc, commenceront à baisser à partir de lundi ou mardi. Peut-être qu’il pleuvra et nous aurons à nouveau des températures saisonnières. »

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *