Après Tolou Keur, le programme “Garap sa garap” booste les métiers verts

Après Tolou Keur, le programme “Garap sa garap” booste les métiers verts

Après TolouKeur, c’est le Programme “Garap sa garap” qui a vu le jour avec son lancement devenu officiel à partir de ce jeudi 21 octobre 2021. 

“Ce sont des noms de programmes qui réactivent le savoir faire ancestral. Mais ce sont aussi des programmes qui s’inscrivent dans un continium, c’est-à-dire qu’une fois que nous aurons réussi au bout de deux ans à coups de formations continues sur la permaculture (culture permanente), avec une appropriation des populations, nous allons de plus en plus produire des plantes médicinales, mais également de la production alimentaire qui peut être consommée crue ou transformée. Ce sont autant de sous filières et de métiers qu’on appelle les métiers verts”, a fait savoir la Directrice des écovillages, Karine Fakoury.

“Dans cet intervalle de programme, nous avons eu la chance d’être invité par Soutra, en attendant d’être invités par les co et bio constructeurs du pays”, encense-t-elle Soutra qui est à l’origine de la création de ces boutiques “Garap sa garap”. L’avantage avec Soutra, c’est que tout est bio, le sable ne faisant pas partie du processus.

editor

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *