Le Programme Tolou Keur – Un exemple panafricain

En un mois dix sept (17) villages ont clôturé , assuré l’eau par eux-mêmes, sans demander de financements, en sus d’avoir trouvé des parrains et des coordinateurs de projets qui vont assurer le suivi. 

Ceci dans le but d’avoir en trois ans une autosuffisance de la forêt, avec un tissu végétal bientôt restauré.

Le Tolou Keur ne devrait jamais s’arrêter et l’objectif est d’en faire un exemple panafricain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *