Loi sur le plastique – 1ère sortie du MEDD – Amadou L Guissé, SG: “rien ne sera plus comme avant”

Loi sur le plastique – 1ère sortie du MEDD – Amadou L Guissé, SG: “rien ne sera plus comme avant”

Le ministère de l’Environnement et du Développement durable est passé à l’action ce jeudi 30 avril, dix (10) jours après l’application de la nouvelle loi portant interdiction sur le plastique. Si les vendeurs de sachets d’eau et de glace ont pu bénéficier des périodes du Ramadan et de la pandémie du Covid-19, tel n’a pas été le cas pour les grandes surfaces et marchés qui ont reçu la visite des services du ministère, accompagnés de la Brigade environnementale de la gendarmerie. Le Secrétaire Général du Medd, Amadou Lamine GUISSE revient sur cette première sortie “opération coup de poing”. 

Des commerces réfractaires à la loi

“Les services du ministère de l’Environnement et du Développement durable, accompagnés de la Brigade environnementale de la gendarmerie, ont procédé à des opérations d’abord de contrôle pour voir l’effectivité de l’application de la loi dans les commerces. Mais grande a été notre surprise de constater que beaucoup de commerces ne respectent pas l’application de cette mesure. Des saisies importantes ont été effectuées au niveau de certaines grandes surfaces et de certains marchés de Dakar. C’est juste une opération coup de poing, mais sachez que cette loi sera appliquée dans toute sa rigueur et sur toute l’étendue du territoire. Mis à part les sachets d’eau et de glace qui bénéficient d’une exception durant cette période de pandémie”. 

Le SG estime que les recommandations du ministre Abdou Karim Sall ont été suivies à la lettre.

“Les services du ministère des Finances, du ministère de l’Intérieur, des Forces Armées et les services du ministère du Commerce pour dérouler ensemble des opérations de contrôle et de saisie. D’ailleurs, nous avons saisi tous les gouverneurs des régions, qui, malgré le contexte de Covid-19, verront comment en rapport avec leurs collaborateurs sur le terrain, mener des opérations de ce genre. Nous avons noté que quelques gouverneurs commencent à réagir à travers des notes circulaires pour instruire leurs services afin qu’ils se mobilisent pour éradiquer définitivement ces sachets qui sont prohibés par la loi n°2020-04 du 08 janvier 2020 relative à la prévention et la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques”, a-t-il dit.

Rien ne sera plus comme avant

Après le flop de 2015 où la loi a été foulée par le secteur du plastique, Monsieur Guissé précise que rien ne sera plus comme avant car des descentes régulières et quotidiennes seront opérées.

“Pour marquer le coup et alerter toute l’opinion, cette loi fera l’objet d’un suivi régulier. Cela ne sera pas comme avant où les gens pensent qu’il suffit juste de faire une ou deux opérations coups de poing et croiser les bras. Retenez que les services du ministère, en collaboration avec les autres départements ministériels feront des descentes sur le terrain pour procéder à des contrôles, mais aussi à des saisies en cas de manquements constatés sur le terrain. Et des peines sont prévues par cette loi, qui peuvent être des peines privatives de liberté, des peines d’amendes et tout cela sera appliqué dans toute sa rigueur, conformément à la volonté des plus hautes autorités à la tête desquelles, le Chef de l’Etat“.

L’Etat ne reculera pas

Le deuxième homme fort du MEDD rappelle que le ministre avait communiqué sur cette loi depuis plusieurs mois, sans compter les trois (3) autres de rallonge pour permettre au secteur du plastique de se réajuster.

“Le ministre depuis six mois communique sur cette loi. D’abord la loi 2015 qui avait interdit des sachets à faible micronnage. Mais depuis que nous avons entamé l’élaboration de cette loi, nous avons organisé pas mal de rencontres. Et à chaque sortie,il ne manquait pas de souligner l’effectivité de cette loi. Depuis qu’elle a été votée, une période de trois mois a été accordée aux acteurs et elle est appliquée dans toute sa rigueur à partir du 20 avril dernier. Nous ne reculerons pas face à cette situation qui constitue un danger majeur pour l’environnement. Les produits plastiques polluent plus que tout autre polluant. Les autorités, à la tête desquelles le Chef de l’Etat, à travers le Programme zéro déchet , est en train de tout faire pour nous débarrasser de ces sachets plastiques. Cette loi est une disposition opérationnelle pour nous permettre de réduire et d’éliminer définitivement les déchets, surtout les sachets plastiques”, a-t-il conclu.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *