Loi sur le plastique: Menace sur le secteur de vente d’eau en sachets

Loi sur le plastique: Menace sur le secteur de vente d’eau en sachets

L’application de la loi interdisant la production, la vente et l’utilisation des sachets plastiques, bien que magnifiée par les acteurs, ne reste pas sans conséquences négatives surtout du côté de l’industrie d’eau en sachets. En assemblée générale ce 03 juillet, Mamadou Dieng, président de la commission des sages du Collectif des Acteurs de l’Eau (CAES) a rappelé le danger qui guette ces producteurs et vendeurs d’eau en sachet.

En effet, ces investisseurs risquent de voir leur chiffre d’affaires réduit à néant. Pire, il est noté qu’un nombre important de personnes risquent de perdre leur seule source de revenus. « C’est comme si nous étions en liberté provisoire ». Ces mots de Mamadou Dieng décrivent le sentiment des membres de la commission qui scrutent un avenir sombre.

Des mesures d’accompagnement ont tout de même été mises en place. Et le ministre de l’Environnement en collaboration avec son collègue du Commerce avait démarré un recensement en vue d’un accompagnement, lequel se fait encore désirer, poussant l’assemblée à instruire le bureau « d’accélérer la cadence » dans la mise en œuvre des recommandations.

Parmi ces recommandations figurent aussi la reconnaissance juridique du CAES, la continuité de la sensibilisation sur la gravité de la situation. En outre, le bureau a été instruit bureau de mettre sur place un argument solide pour de nouveau discuter avec les autorités. Ces producteurs entendent faire des propositions alternatives quant à la transformation des sachets déjà utilisés. Ils souhaitent aussi avoir un plan de résilience pour aller vers la production d’eau embouteillée.

Seneweb

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *